PASSEPORT VOL LIBRE


Le passeport de vol libre est un document personnel permettant de suivre les étapes de sa progression. Quels que soient les appareils utilisés, il aide à repérer les passages clefs de la formation et les fait reconnaître dans toutes structures club ou école, grâce à la validation des niveaux par couleurs et des brevets. Véritable carte d’identité des pilotes de vol libre, témoin de son niveau de pratique, il devra l’accompagner en toutes circonstances sur les sites et au sein des écoles. Le passeport de vol libre propose dans un format de poche la nouvelle progression illustrée de schémas.

Il comporte quatre parties distinctes :
• identité, suivi de formations, qualifications,
• la progression en vol libre,
• le carnet de vol,
• la théorie du vol libre.

QCM POUR LA PRÉPARATION A LA SESSION THÉORIQUE DU BREVET DE PILOTE ET DE PILOTE CONFIRMÉ

• Le brevet initial :
Il atteste la compétence à voler sans assistance en conditions calmes sur site connu et avec du matériel adapté. La compétence à l’analyse des conditions étant encore incomplète à ce niveau de la progression, l’autonomie sur site est validée au cours du niveau bleu. Cela correspond au niveau vert de la fiche de progression du pilote et valide le premier cycle.
Ce brevet comprend 2 parties :
Évaluation théorique réalisée par un moniteur d’Ecole Française de Vol Libre sous la forme de son choix (entretien, oral, QCM…..) portant sur les sujets théoriques tels que définis sur la fiche de progression entre les niveaux blanc et vert.
Évaluation pratique : réalisée par un moniteur d’Ecole Française de Vol Libre qui valide l’acquisition du niveau vert de la fiche de progression. Une fois ces deux parties acquises, un Directeur Technique d’Ecole Française de vol libre certifie sur le passeport le brevet initial.

• Le brevet de pilote :
Après validation du premier cycle par le brevet initial, il atteste les compétences suffisantes pour rechercher les informations qui permettront de voler ou non en fonction du site et des conditions. Ces compétences doivent permettre au pilote de gérer en sécurité son évolution sur site en conditions aérologiques modérées et de maîtriser le vol en dynamique (niveau bleu de la progression).
Il valide le deuxième cycle.
Ce brevet comprend 2 parties :
Évaluation théorique sous forme de questionnaire à choix multiples de 60 questions à réaliser en 1 heure portant sur les contenus théoriques tel que définis sur la fiche de progression jusqu’au niveau bleu. Son organisation dépend du Responsable Régional de la Formation (RRF) qui en délègue souvent la prérogative aux écoles. Certaines ligues organisent un calendrier, d’autres agissent à la demande.
Évaluation pratique : Elle est menée par un moniteur et certifié par un Directeurs Technique des Ecoles ou le RRF qui l’atteste sur le passeport de vol libre. Une fois ces deux parties acquises, le pilote adresse le passeport de vol libre avec copie de la licence et enveloppe timbrée au RRF qui certifie.

• Le brevet de pilote confirmé :
Après validation du deuxième cycle par le brevet de pilote, il atteste la compétence à optimiser l’exploitation de l’aérologie du jour à la fois en terme de pilotage, d’analyse, de respect des règles et d’état d’esprit. Il valide le troisième cycle. Le brevet de pilote confirmé permet de pratiquer en compétition et d’accéder aux qualifications fédérales (qualification biplace, monitorat, accompagnateur).
Il est composé de 2 parties :
Évaluation théorique sous forme d’un questionnaire à choix multiples de 30 questions et de 2 fiches techniques à compléter le tout à réaliser en 1 heure portant sur les contenus théoriques tel que définis sur la fiche de progression entre le niveau bleu et marron, avec possibilité de confirmation par entretien. Son organisation dépend du Responsable Régional de la Formation (RRF) qui peut déléguer aux cadres techniques ou à un membre de l’équipe régionale de formateurs.
Niveau technique correspondant au niveau marron de la fiche de progression validé par un moniteur.
Tout comme pour le brevet de pilote, une fois ces éléments acquis, le pilote adresse le passeport de vol libre avec numéro de licence et enveloppe timbrée au RRF qui certifie.


parapente pyrenees Rejoignez Kymaya sur facebook